Publié par Laisser un commentaire

Comment faire un herbier

©www.kloranebotanical.foundation

Dans un précédent article ici je vous donnais des idées pour remplir vos carnets et je vous parlais déjà de l’herbier. Dans cet article vous allez savoir comment en faire un !

Un herbier est un carnet ou un dossier dans lequel on a collé des plantes, des fleurs, des feuilles, bref des éléments botaniques. Au départ l’herbier était un réel outil scientifique ! C’était une véritable encyclopédie des plantes. Les herbiers bien conservés peuvent survivre pendant des dizaines d’années et se transmettent de génération en génération ! Etant très attachée à la transmission, vous comprenez pourquoi j’adore les herbiers !

Les botanistes de l’époque récoltait la plante en entier : de la fleur à la racine. Ici nous allons plutôt parler des herbiers ludiques et esthétiques. Ils sont moins compliqués mais tout aussi amusants ! Pour un herbier décoratif ou esthétique il suffit de récolter une partie de la plante : La fleur, la tige, la feuille… la partie que vous préférez. Vous pouvez faire un herbier général ou un herbier à thème : Plantes de mon jardin, de ma région, d’un pays visité ou encore par couleur .

Matériel nécessaire :

  • Un beau carnet La Sardine Plastique ici
  • Des ciseaux ou un sécateur si vous en avez un
  • Du papier absorbant type papier journal ou Sopalin
  • Des gros livres (Ils vont servir de presse)
  • Papier autocollant, colle blanche ou scotch double face

La récolte :

Le meilleur moment pour récolter c’est un jour sec dans l’après-midi. Ainsi vous êtes sûrs que la plante sera le moins humide possible.
Attention : Le séchage doit se faire assez rapidement. Ne récoltez une plante que si vous pouvez rapidement la mettre à sécher (dans la journée). Pour plus de facilité ayez un livre et du papier journal sur vous. Placez la plante dans le papier journal et entre deux pages de votre livre. Ainsi elle ne s’abîmera durant le transport. Notez les informations de récolte : le lieu, la date etc. Prenez également une photographie au cas où vous ne sauriez pas de quelle espèce il s’agit (voir paragraphe référencement).

Le séchage :

Aplatissez bien la plante récoltée et placez-la entre deux feuilles de papier journal ou Sopalin. Ensuite si vous êtes chez vous placez-la, à plat, entre deux gros livres.
Il faut en moyenne trois semaines pour un séchage complet. Si possible changez régulièrement le papier absorbant dans lequel sèche l’échantillon pour éviter les moisissures.

Le collage :

Le meilleur matériau de collage est le papier gommé. Il colle une fois humidifié à l’aide d’une éponge et vous permet de le recoller plusieurs fois. Si vous faite plutôt un herbier décoratif vous pouvez aussi utiliser du papier autocollant (type carré pour coller les photos), de la colle blanche (attention parfois elle se voit en transparence ou laisse des tâches sur la plante) ou à défaut le scotch double face.

Le référencement :

Vous allez pouvoir « référencer » votre échantillon dans l’herbier. Pour cela laissez un espace sur la page  pour « l‘étiquette ».  Attribuez un numéro et notez le nom de la plante (son nom commun et si vous voulez son nom latin). Si vous ignorez l’espèce la photo prise sur place va vous être d’un grand secours ! Il existe un site internet et une application qui vous donne le nom des plantes d’après photo : Plantnet ! Il vous suffit de télécharger la photo et le site la retrouve dans ses archives. Vous aurez ainsi le nom commun et le nom scientifique !

Vous pouvez aussi noter :

  • le nom du récolteur
  • La date
  • Le lieu de récolte
  • Les caractéristiques : couleur etc.
  • Ce qu’elle vous inspire

Petit Bonus

Pour ceux qui trouveraient l’herbier décoratif encore trop compliqué à mettre en place, vous pouvez aussi le faire sous forme d’album photo. Prenez une photo polaroid de la plante et collez-la dans votre carnet. Si vous n’avez pas de polaroid prenez une photo numérique et imprimez-là chez vous avant de la coller.

Vous voilà fin prêts pour commencer votre herbier ! Alors quels sont vos plus beaux spécimens d’herbier ?

Pour en savoir plus et voir l’article blog dont je me suis inspirée c’est ici !

Laisser un commentaire