la nouvelle collection de La Sardine Plastique

Depuis quelques semaines déjà les carnets de la nouvelle collection de La Sardine Plastique sont petit à petit présentés sur la boutique en ligne. Ils viennent rejoindre les carnets de voyage, les carnets de dessins et bien sûr la collection 2018-2019. Je suis sûre que vous y trouverez votre coup de cœur. J’avais envie de vous parler de cette nouvelle collection, du voyage qui l’a, en grande partie, inspirée et de ces nombreuses surprises.

Une collection américaine

En mai 2019 je suis partie quatre semaines aux Etats-unis. Je suis passée par New-York, Philadelphie et Washington. Trois villes très différentes mais ô combien dépaysantes. Elles m’ont chacune ébloui à leur manière. Et il en ressort une nouvelle collection 2019-2020 très américaine.

La Symétrie américaine

On en parle très souvent : les Etats-unis sont les rois de la symétrie. Et bien en un sens je vous assure que c’est vrai ! surtout à l’intérieur de leur immeubles et monuments. C’est une architecture et une décoration qui sied parfaitement à la nouvelle collection de La Sardine Plastique. On ne ferait presque pas la différence entre le recto et le verso de la couverture. Voyez plutôt.

Cette symétrie est surtout présente à Washington DC, capitale des USA et son ambassadrice officielle. Les autres villes ont porté une autre empreinte sur moi.

Les temps composés américains

Philadelphie est la ville historique des Etats-Unis, la ville dans laquelle a été signé la déclaration d’indépendance. Les traces de son passé de capitale du pays sont palpables. Les vieilles pierres se mêlent aux nouvelles et la modernité s’intègre dans les clivages historiques de la cité. Cela crée une sorte de « passé composé » qui fait tout e charme de Philadelphie.

Un mélange des matières

New York est un peu à part aux Etats-Unis. C’est un peu le paris de la France sauf qu’elle n’est pas la capitale de son pays. C’est la ville qui m’a le plus dépaysée. Elle est gigantesque ! Elle est pour moi la ville aux mille matières. Se côtoient le verre, la brique, la pierre, le métal, l’eau, , le végétal, la chaux etc. on ne sait plus où donner de l’œil ni quoi retenir. Mais ce cafouillis s’harmonise et devient la beauté de la ville.

Je n’ai malheureusement pas pu utiliser pour la nouvelle collection toutes les images qui m’intéressaient. Le choix a été difficile. Ne vous étonnez donc pas si dans les prochaines collection ou au détour d’un carnet de voyage vous retrouvez une de ces photographies. C’est que je n’aurais pas pu choisir !

Si mon travail photographique vous plaît n’hésitez pas à aller voir mon site.

Pour découvrir la nouvelle collection de La Sardine Plastique cliquez ici.

Laisser un commentaire