Le carnet dans tous ses formats #2

Salut à vous amoureux du papier et accros aux carnets

Pour cet épisode du carnet dans tous ses formats #2 je vais vous parler des reliures. Chaque style de carnet a sa reliure qui lui ait propre, surtout les carnets de La Sardine Plastique. Dans cet article je vais en aborder 4 avec vous.

La reliure dos carré collé

Je commence par la reliure que l’on voit le plus souvent. C’est aussi une des moins solides et des moins durables dans le temps. C’est pourquoi je ne l’utilise pas. Pour cette reliure on plie les feuille en 2 et on les insère les une dans les autres pour former ce que l’on appelle des cahiers. Cette action est l’encartage. En général les cahiers contiennent entre 3 et 5 feuilles pliées. Ce qui donne des ensembles de 12 ou 20 pages, en fonction du grammage et du papier. Les cahiers sont ensuite posés les uns sur les autres et coupés à la meule.

schéma de la découpe à la meule

Ils sont ensuite pressés à chaud pour que la colle fonde sur le coté coupé. On colle ensuite les cahiers sur le dos de la couverture. Celui-ci est alors parfaitement plat et collé d’où le nom carré collé de la reliure.

Attention : cette reliure ne fonctionne pas pour les grammages de plus de 160g.

La reliure à l’écolière

C’est la reliure la plus utilisée pour les carnets de La Sardine Plastique. C’est aussi la technique de reliure cousue la plus simple que je connaisse. Cependant elle ne s’adapte pas aux carnets de plus 100 pages lorsque le papier utilisé est relativement fin. Ni aux carnets de plus de 60 pages lorsque le papier est épais.

Après avoir choisi le papier et le nombre de pages, il faut plier les feuilles en 2 et les insérer les unes dans les autres en un seul cahier. C’est l’exception qui confirme la règle des cahiers à 3 ou 5 feuilles. Ensuite sont percer les trous de reliure en même temps que ceux de la couverture. Et enfin le carnet est cousu.

reliure a l'écolière

La Reliure Japonaise

Cette reliure est une technique où les pages ne sont pas reliées en cahiers. A l’inverse des autres reliures où on plis en deux les feuilles pour former un ensemble de 4 pages, ici les feuilles sont coupées au bon format du carnet. Elles sont ensuite empilées. Généralement la couverture se compose de deux cartons décorés placés un en dessous de la pile, l’autre au-dessus. L’ensemble est percé pour former les trous de reliure et le carnet est cousu.

Le désavantage de la reliure japonaise est qu’elle ne vous permet pas d’ouvrir une double page bien à plat. Un côté du carnet s’arrondit.

La reliure Copte

Esthétiquement la reliure copte ressemble à la reliure japonaise. Le dos du carnet est à découvert. Cependant elle est formée, quand à elle, par des cahiers. Ces derniers dont cousus ensemble et reliés aux couvertures cartonnées.

reliure copte

Et voilà pour l’épisode Le carnet dans tous ses formats #2. J’espère qu’il vous aura été instructif. Pour aller plus loin vous pouvez aller lire cet article plus approfondi.

Et pour retrouver tous les carnets reliées de la Sardine Plastique c’est par ici.

Laisser un commentaire