Le pouvoir créateur des carnets

Ces dernières semaines, j’ai abordé avec toi la notion de bien être par l’expression de soi, l’être soi et comment y arriver par la créativité. Aujourd’hui nous allons voir comment les carnets sont vecteurs de créativité. Parce que le pouvoir créateur des carnets est plus puissant que tu ne le crois.

As-tu remarqué que lorsque l’on a une page blanche devant soi on a envie de gribouiller dessus ? Surtout lorsque l’on a rien à faire ou lorsque l’on s’ennuie.  On ne peut s’empêcher d’écrire un mot, de faire un petit dessin ou un petit bonhomme. D’autant plus lorsque l’on est au téléphone.

Le papier semble nous appeler à écrire, à dessiner, à créer. Depuis que nous sommes petites, nous avons appris que c’était son rôle premier et malgré l’arrivée du numérique, nous sommes toujours aussi friandes de papier. Or les carnets c’est un ensemble de papiers. l’envie est donc décuplée.

un carnet est une invitation à créer

J’adore toucher le papier. Et je suis sûre que toi aussi. L’effleurer du bout des doigts, le feuilleter est un grand plaisir. J’aime aussi beaucoup sentir la mine du crayon bouger sur le papier. C’est une sensation aussi bien auditive que tactile. Elle est comparable à la sensation du pinceau sur une page aquarelle ou de l’encre sur le papier. C’est jouissif.

Les carnets, les cahiers sont un ensemble de tous ces papiers et peuvent nous apporter toutes ces sensations en un seul objet. Plus encore, ils nous invitent et nous supplient de les remplir. Il est rare que l’on achète un carnet simplement pour le regarder ou pour le mettre en vitrine. Et si nous avons parfois du mal à l’utiliser c’est souvent parce que nous avons peur de le gâcher. Pourtant le pouvoir créateur des carnets nous a encourager à l’acheter.

Je n’ai pas en tête un autre objet qui donne autant envie de créer qu’un carnet. C’est comme une malle au trésor. Il m’offre une infinité d’opportunités et toutes celles-ci seront concentrées en un seul endroit. Au contraire d’une ou de plusieurs feuilles de papier qui peuvent se disperser et qui sont indépendantes les unes des autres.

Un papier aquarelle pour dessiner sans crainte et sans peur de gondolement

Un carnet est une invitation à la création. Non pas une obligation, il ne faut surtout pas le voir comme cela. Il tend la main à ta part créative. Il te propose de prendre du temps pour toi. Il t’encourage à t’exprimer.

Un carnet est un objet mobile et voyageur. Il est facilement transportable, plus facilement que des feuilles éparses, il est disponible dans tous les formats et il se range très facilement. On n’a pas peur de l’abîmer et ainsi on peut être créative à n’importe quel endroit et à n’importe quel moment lorsque nous en vient l’envie.

Un carnet est un livre ouvert vers ton âme de créative. C’est un objet vecteur de mémoire et de transmission. Un objet passant de génération en génération, passeur d’histoires, reflet d’une époque et miroir d’un propriétaire. Il y a-t-il plus intime qu’un carnet ?

Si tu ressens le besoin d’être plus créative, si tu as besoin d’avoir avec toi un jardin secret en permanence pour t’exprimer et être toi, alors je t’invite à tester les carnets. Non pas les carnets de courses, les carnets de choses à faire. Mais les carnets d’envies, les carnets de ressentis, les carnets d’émotions. Des carnets pour toi, par toi et avec toi. Laisse-toi faire par le pouvoir créateur des carnets.

Et si tu as du mal avec les carnets à cause de leur papier unique, je t’invite à aller voir les carnets de La Sardine Plastique aux couvertures photo-graphiques et aux milles papiers. Ils sont façonnés en France et cousus à la main.

Les Carnets artisanaux de La Sardine Plastique

carnets cousus main

 

 

Articles similaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *