Les carnets de Juanan Requena

Depuis plusieurs semaines je te donne des idées pour remplir tes carnets, je t’invite à tenir un carnet de dessins sans dessiner comme un dieu etc. Je t’avais déjà donné quelques exemples mais je me suis dis qu’il fallait aussi des exemples d’artistes qui travaillent presque exclusivement le medium du carnet. Voici donc les carnets de Juanan Requena.

intérieur d'un carnet de Juanan Requena
©Juanan Requena

Juanan Requena : un artiste multi-technique

J’aime beaucoup son travail ! Il y a une dimension poétique, nostalgique dans ses carnets. Et l’on ressent tout de suite le côté intime, même sans texte. Il utilise beaucoup de techniques différentes, De la photographie, de l’encrage, il écrit manuellement mais aussi à la machine, il intervient directement sur son papier. Bref il est multi-techniques.

Sur son site il a photographier l’intérieur d’au moins 60 de ses carnets. Comme quoi on peut avoir de l’inspiration pour plus d’un carnet ! Je trouve son esthétique très marquante. Il m’embarque avec lui dans son univers, alors que souvent il écrit en espagnol et qu’en plus il n’écrit pas beaucoup. Je pourrais y voir mes propres sentiments, mes propres questionnements et ma propre vision des choses. Pour des journaux intimes tu avoueras que c’est fort !

double page d'un carnet de Juanan Requena
©Juanan Requena

Juanan Requena un artiste au moindre dessin

Si tu aimes son univers et si ses carnets te parlent aussi, tu verras qu’il n’y a pourtant pas de dessin dans ceux-ci. Pourtant il s’agit bien là de livres ou carnets d’artistes. Il a été lauréat du prix de photographie de PhotoEspaña 2017 et finaliste du livre d’auteur aux Rencontres de la photographie d’Arles 2017 . Son travail rejoint donc l’idée de tenir un carnet de dessin ou artistique sans dessiner comme un dieu !

Comme tu vois je garde le fil de mes idées. Je trouve ça tellement important d’être créatif aujourd’hui, de faire des choses avec ses 10 doigts et puis de passer un peu de temps déconnecté de toute technologie. Je fais ma double page dans mon art journal toutes les semaines et ça me fait un bien fou. Les carnets de Juanan expriment aussi cela. La créativité, le besoin de transmettre, la volonté de garder de conserver. Je ne te dis pas de faire 60 carnets (je m’en sens bien incapable) mais de se lancer dans la création sur papier ne peut que te faire du bien. Alors ? Quand est-ce que tu commences ?

Tu as encore des doutes ? Laisse-moi te montrer plus encore du travail de Juanan Requena :

Pour découvrir la totalité des carnets de Juanan Requena, je t’invite à aller voir son site.

Tu es convaincu.e ? Tu as toi aussi envie de te lancer dans l’aventure des carnets ? Viens trouver le carnet de tes rêves sur la boutique de La Sardine Plastique.

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Lili

    Merci pour cette découverte!

    Réponse
    • Géraldine

      Mais je t’en prie. Une amie m’en a parlé il y a quelques temps et j’ai adoré !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *