Promo !

Carnet créatif Joséphine

 

La mer a le pouvoir de t’apaiser ? Tu aimes entendre le bruit des vagues et enfoncer tes pieds nus dans le sable chaud ? Le carnet Joséphine est fait pour toi ! 

Il t’invite à te laisser bercer par les sons et bruits de la nature. Tel le bruit des vagues, cyclique, éternel et apaisant. Marcel Proust disait ; “La mer à le charme des choses qui ne se taisent pas la nuit”. 

Telle les vagues, laisse ta créativité se nourrir du flow et du courant. Et crée à ton rythme, sans te comparer aux autres.

Il fait partie de la collection 2021, inspirée par des femmes artistes. C’est l’artiste Joséphine Hopper qui inspire le carnet Joséphine.

Pour en savoir plus, voir ci-dessous.

27,30

1 en stock

La peintre Josephine Hopper est présente dans le carnet Joséphine. 

Josephine Nivison de son vrai nom est une artiste en vogue en 1923. Elle a 40 ans. Elle expose régulièrement. La même année, elle commence à fréquenter un artiste encore peu connu : Edward Hopper. 

Véritable soutien de son compagnon et ayant une foi immense en son art, elle convainc des galeristes d’intégrer des tableaux d’Edward à ses expositions solo. C’est le début de la notoriété pour Hopper. 

Joséphine devient petit à petit l’impresario de son mari, elle s’occupe des relations presse, de la gestion des ventes et elle pose très régulièrement pour lui. 

“Une fois, elle s’est brûlée en posant nue, sa jambe sur le four, tandis que Hopper peignait son ‘Girlie Show’ burlesque. À 70 ans, Edward la réveillait à l’aube pour qu’elle se tienne, déshabillée, au milieu de leur appartement froid, afin qu’il réalise son chef-d’œuvre, ‘A Woman in the Sun'”, relate le New York Post. (article de konbini)

Edward s’inspirera énormément du travail de sa femme, Joséphine, quant à elle, n’a le droit de s’inspirer que des oeuvres de son mari. Leur relation de couple est très difficile, Joséphine regrette que son mari l’ait fait délaisser la peinture. 

Edward Hopper meurt en 1967, l’année suivante Joséphine le suivra dans la tombe. Elle lègue leur deux œuvres au Whitney Museum. Et si des expositions lui sont de nouveau consacrées aujourd’hui, le Whitney Museum ne sait pas priver pour brûler, voire jeter certaines de ses tableaux par “manque de place”.

Le carnet Joséphine t’invite à être à l’écoute de ton intuition, à prendre ta place et à créer selon tes propres convictions et tes propres envies. 

Il t’encourage à t’accepter et t’affirmer par la créativité. 

Taille:  14.8 X 21  cm / format A5

Papiers : papier dessin 125g, papier kraft 80g,, papier ligné 66g, papier aquarelle 200g

Fermeture : à aimants

Reliure : cousue à la main avec du fil de coton moutarde

Nombre de pages : 96

L’image de couverture représente la mer et la plage. 

Elle a été prise par l’artiste Géraldine Arlet et a été imprimée sur un papier mat 300g. Elle a ensuite subi un pelliculage soft touch qui lui apporte une douceur sous les doigts.

 

Pin It on Pinterest

Share This