Prix : 67,00

Carnet de dessin Dian

Prix : 67,00

Si tu es une accro au dessin, si tu ne peux t’empêcher de dessiner à toute heure du jour ou de la nuit, si tu aimes dessiner sur tout ce qui te tombe sous la main alors le carnet de dessin Dian est fait pour toi.

 

C’est le carnet de dessin des artistes en herbe, des apprentis artistes et des éprises du crayon. Des feuilles de papier kraft, de papier calque, de papier aquarelle et de papier à dessin le composent. De quoi enchanter tes envies de multi-techniques, du dessin, au décalquage en passant par l’aquarelle. La valse des matières te charmera au fil de ses 128 pages et sa reliure au fil apparent s’harmonise avec sa couverture toute en nature.

 

Ce carnet est un hommage à Dian Fossey, célèbre primatologue américaine et auteur de «  Gorilles dans la brume ». C’est une femme déterminée, qui a toujours su atteindre ce qu’elle voulait. Depuis toujours passionnée d’animaux, elle commence étrangement des études de comptabilité à 17 ans qui ne l’intéressent guère. A 18 ans elle tente des études de vétérinaire mais échoue en physique  et en chimie. Elle est alors diplômée d’ergothérapie à l’âge de22 ans. Elle commence alors à travailler dans un hôpital du Kentucky. Elle s’occupe d’enfants en difficulté. En 1960 une amie lui propose de partir avec elle en Safari au Kenya. Elle refuse à contre cœur par manque d’argent. Rêvant de l’Afrique depuis toujours, 3 ans plus tard elle emprunte trois ans de Salaire pour un voyage de six mois. Dès lors elle ne reviendra que très rarement aux États-Unis.

 

En 1967 Elle crée le Karisoke Research Center, un centre pour étudier les gorilles de montagne. En 1974 elle obtient un doctorat en zoologie de l’université de Cambridge. Il semble que la physique et la chimie ont finies par être maitrisées. Toute sa vie elle lutte contre le braconnage, et plus particulièrement le braconnage des gorilles qui déciment des tribus entières.

 

Elle a découverts de nombreux faits inconnus sur les gorilles, sur leur comportement et sur leur sociabilité. En 1970 elle parait en couverture de National Geographic, la main dans celle d’un gorille. Cette photo la rendra célèbre mondialement et sensibilisera le monde occidental au sort des gorilles de montagne. En 1980 Dian Fossey est reconnue comme la principale chercheuse mondiale sur la physiologie et le comportement des gorilles de montagne, les définissant comme étant « dignes, très sociables, doux, avec des personnalités individuelles, et des relations familiales fortes. ».

 

Elle est découverte assassinée le 27 Décembre 1985 dans la chambre de sa hutte au Rwanda. Le crâne fendu à coup de machette qu’elle utilisait comme décoration. Une tôle de sa chambre avait été démonté pour permettre le passage du meurtrier ce qui laisse pensée à un acte prémédité. Elle est enterrée auprès de ses gorilles à Karisoke.

 

Dian Fossey était une femme décidée qui savait ce qu’elle voulait et qui a agi toute sa vie pour atteindre ses rêves. Les échecs ne l’ont jamais arrêtée, ni même les obstacles. Quelle meilleure évocation pour un carnet de dessins et pour t’encourager à continuer à créer. Même si tu as l’impression de ne pas savoir dessiner, même si tu crois que tu n’as aucun talent, le carnet Dian est là pour te stimuler et pousser ta créativité. Parce qu’après tout le talent ne vient pas sans pratique.

 

Laisse-toi vivifier par l’évocation du carnet de dessin Dian et dessine sans peur et sans jugement.

 

Caractéristiques : taille 21 X 14,8 cm | composants : papier dessin 125g, papier kraft 90g, papier aquarelle 300g, papier calque 80g, fil de coton blanc, papier mat 300g pelliculage « soft touch », papierpeint | reliure apparente | 128 pages

2 en stock (peut être commandé)

Carnet de dessin Dian

Prix : 67,00

Si tu es une accro au dessin, si tu ne peux t’empêcher de dessiner à toute heure du jour ou de la nuit, si tu aimes dessiner sur tout ce qui te tombe sous la main alors le carnet de dessin Dian est fait pour toi.

 

C’est le carnet de dessin des artistes en herbe, des apprentis artistes et des éprises du crayon. Des feuilles de papier kraft, de papier calque, de papier aquarelle et de papier à dessin le composent. De quoi enchanter tes envies de multi-techniques, du dessin, au décalquage en passant par l’aquarelle. La valse des matières te charmera au fil de ses 128 pages et sa reliure au fil apparent s’harmonise avec sa couverture toute en nature.

 

Ce carnet est un hommage à Dian Fossey, célèbre primatologue américaine et auteur de «  Gorilles dans la brume ». C’est une femme déterminée, qui a toujours su atteindre ce qu’elle voulait. Depuis toujours passionnée d’animaux, elle commence étrangement des études de comptabilité à 17 ans qui ne l’intéressent guère. A 18 ans elle tente des études de vétérinaire mais échoue en physique  et en chimie. Elle est alors diplômée d’ergothérapie à l’âge de22 ans. Elle commence alors à travailler dans un hôpital du Kentucky. Elle s’occupe d’enfants en difficulté. En 1960 une amie lui propose de partir avec elle en Safari au Kenya. Elle refuse à contre cœur par manque d’argent. Rêvant de l’Afrique depuis toujours, 3 ans plus tard elle emprunte trois ans de Salaire pour un voyage de six mois. Dès lors elle ne reviendra que très rarement aux États-Unis.

 

En 1967 Elle crée le Karisoke Research Center, un centre pour étudier les gorilles de montagne. En 1974 elle obtient un doctorat en zoologie de l’université de Cambridge. Il semble que la physique et la chimie ont finies par être maitrisées. Toute sa vie elle lutte contre le braconnage, et plus particulièrement le braconnage des gorilles qui déciment des tribus entières.

 

Elle a découverts de nombreux faits inconnus sur les gorilles, sur leur comportement et sur leur sociabilité. En 1970 elle parait en couverture de National Geographic, la main dans celle d’un gorille. Cette photo la rendra célèbre mondialement et sensibilisera le monde occidental au sort des gorilles de montagne. En 1980 Dian Fossey est reconnue comme la principale chercheuse mondiale sur la physiologie et le comportement des gorilles de montagne, les définissant comme étant « dignes, très sociables, doux, avec des personnalités individuelles, et des relations familiales fortes. ».

 

Elle est découverte assassinée le 27 Décembre 1985 dans la chambre de sa hutte au Rwanda. Le crâne fendu à coup de machette qu’elle utilisait comme décoration. Une tôle de sa chambre avait été démonté pour permettre le passage du meurtrier ce qui laisse pensée à un acte prémédité. Elle est enterrée auprès de ses gorilles à Karisoke.

 

Dian Fossey était une femme décidée qui savait ce qu’elle voulait et qui a agi toute sa vie pour atteindre ses rêves. Les échecs ne l’ont jamais arrêtée, ni même les obstacles. Quelle meilleure évocation pour un carnet de dessins et pour t’encourager à continuer à créer. Même si tu as l’impression de ne pas savoir dessiner, même si tu crois que tu n’as aucun talent, le carnet Dian est là pour te stimuler et pousser ta créativité. Parce qu’après tout le talent ne vient pas sans pratique.

 

Laisse-toi vivifier par l’évocation du carnet de dessin Dian et dessine sans peur et sans jugement.

 

Caractéristiques : taille 21 X 14,8 cm | composants : papier dessin 125g, papier kraft 90g, papier aquarelle 300g, papier calque 80g, fil de coton blanc, papier mat 300g pelliculage « soft touch », papierpeint | reliure apparente | 128 pages

2 en stock (peut être commandé)