Prix : 67,00

Carnet de dessin Peggy 21 x 14,8

Prix : 67,00

Si tu es une artiste dans l’âme, si tu es persuadée d’avoir été une artiste dans une autre vie ou si tu as toujours rêvé de vivre la bohème à Paris, alors le carnet de dessin Peggy est fait pour toi.

 

C’est le carnet des artistes, qu’elles soient dessinatrices, sculptrices, peintres, plasticienne etc. La pluralité de ses papiers apporte une pluralité des pratiques, stimulent la créativité et évitent le manque d’inspiration. Son papier kraft appellera ton crayon, son papier aquarelle ton pinceau, son papier à dessin ton fusain et son papier calque ton imagination. Ta créativité aura de quoi s’exprimer au gré de ses 28 pages et sa reliure sera un écrin pour tes réalisations.

 

Le nom de ce carnet est imprégné de vies d’artistes et de vies de collectionneur. Il fait référence à Peggy Guggenheim, célèbre collectionneuse et galeriste new yorkaise. Elle est la nièce de Solomon R. Guggenheim, le créateur du musée Guggenheim à  New York. Ils seront en désaccord toute leur vie concernant l’art et le choix de leurs acquisitions. Elle est aussi la fille de Benjamin Guggenheim qui mourra sur le Titanic.

 

Elle arrive à Paris à 23 ans et se lie d’amitié avec le sculpteur Brancusi et avec Marcel Duchamp. Grâce à leurs discussions et aux conseils qu’ils lui donnent, elle ouvre une galerie à Londres sous le nom de « Guggenheim Jeune ». Elle se battra continuellement pour sa galerie notamment avec les douanes pour faire importer des œuvres. Elle devient une collectionneuse « ivre d’art moderne ».

 

Durant la guerre de 39-45 elle protègera sa collection dans un château à Grenoble et elle financera le voyage aux Etats-Unis de nombreux artistes fuyant la guerre et la gestapo. En 1942, ayant fui la guerre en Europe, elle ouvre sa galerie à New York  «  Art of this century ». Elle exposera Rothko, Pollock, Paul Klee et bien d’autres.

 

Après la guerre elle retourne en Europe et installe sa collection à Venise, dans le palais Venier Dei Leoni. Le musée Peggy Guggenheim y ouvre ses portes en 1952. Elle meurt en 1979 près de Venise.

 

Peggy Guggenheim a été un précieux soutien de nombreux artistes. C’est elle qui les a découvert, qui les a exposés, qui a été leur première acheteuse. Quoi de mieux comme aura pour un carnet de dessin ? Laisse-toi bercer par la bienveillance de Peggy et par la foi qu’elle avait en chaque artiste et dessine dans le carnet de dessin Peggy au multiple papier et à la couverture New Yorkaise.

 

Caractéristiques : taille 21 X 14,8 cm | composants : papier dessin 125g, papier kraft 90g, papier aquarelle 300g, papier calque 80g, fil de coton vert d’eau, papier mat 300g pelliculage « soft touch », | reliure apparente | 128 pages

2 en stock (peut être commandé)

Carnet de dessin Peggy 21 x 14,8

Prix : 67,00

Si tu es une artiste dans l’âme, si tu es persuadée d’avoir été une artiste dans une autre vie ou si tu as toujours rêvé de vivre la bohème à Paris, alors le carnet de dessin Peggy est fait pour toi.

 

C’est le carnet des artistes, qu’elles soient dessinatrices, sculptrices, peintres, plasticienne etc. La pluralité de ses papiers apporte une pluralité des pratiques, stimulent la créativité et évitent le manque d’inspiration. Son papier kraft appellera ton crayon, son papier aquarelle ton pinceau, son papier à dessin ton fusain et son papier calque ton imagination. Ta créativité aura de quoi s’exprimer au gré de ses 28 pages et sa reliure sera un écrin pour tes réalisations.

 

Le nom de ce carnet est imprégné de vies d’artistes et de vies de collectionneur. Il fait référence à Peggy Guggenheim, célèbre collectionneuse et galeriste new yorkaise. Elle est la nièce de Solomon R. Guggenheim, le créateur du musée Guggenheim à  New York. Ils seront en désaccord toute leur vie concernant l’art et le choix de leurs acquisitions. Elle est aussi la fille de Benjamin Guggenheim qui mourra sur le Titanic.

 

Elle arrive à Paris à 23 ans et se lie d’amitié avec le sculpteur Brancusi et avec Marcel Duchamp. Grâce à leurs discussions et aux conseils qu’ils lui donnent, elle ouvre une galerie à Londres sous le nom de « Guggenheim Jeune ». Elle se battra continuellement pour sa galerie notamment avec les douanes pour faire importer des œuvres. Elle devient une collectionneuse « ivre d’art moderne ».

 

Durant la guerre de 39-45 elle protègera sa collection dans un château à Grenoble et elle financera le voyage aux Etats-Unis de nombreux artistes fuyant la guerre et la gestapo. En 1942, ayant fui la guerre en Europe, elle ouvre sa galerie à New York  «  Art of this century ». Elle exposera Rothko, Pollock, Paul Klee et bien d’autres.

 

Après la guerre elle retourne en Europe et installe sa collection à Venise, dans le palais Venier Dei Leoni. Le musée Peggy Guggenheim y ouvre ses portes en 1952. Elle meurt en 1979 près de Venise.

 

Peggy Guggenheim a été un précieux soutien de nombreux artistes. C’est elle qui les a découvert, qui les a exposés, qui a été leur première acheteuse. Quoi de mieux comme aura pour un carnet de dessin ? Laisse-toi bercer par la bienveillance de Peggy et par la foi qu’elle avait en chaque artiste et dessine dans le carnet de dessin Peggy au multiple papier et à la couverture New Yorkaise.

 

Caractéristiques : taille 21 X 14,8 cm | composants : papier dessin 125g, papier kraft 90g, papier aquarelle 300g, papier calque 80g, fil de coton vert d’eau, papier mat 300g pelliculage « soft touch », | reliure apparente | 128 pages

2 en stock (peut être commandé)