carnet Fairy 14,8 x 10,5

Le carnet Fairy nous replonge dans les contes de notre enfance.

Sa photo de couverture semble être la tour de Raiponce ou le château de la Belle au Bois-Dormant. Il nous replonge dans les histoires que nous nous inventions enfants. Entre les chevaliers, les princesses, les pirates et les guerrières. Son nom lui-même est une traduction anglaise du mot féérique.

Cette photographie a été prise à New-York. Il donne une autre image de la ville. En dehors de Manhattan, de ses gratte-ciel et de ses immeubles de verre, New-York a tellement à montrer. C’est une ville aux mille hauteurs différentes, une ville aux mille matières. Là-bas la pierre fréquente la brique qui elle-même touche le verre et le métal. New-York pour moi c’est une ville patchwork. On se balade entre différentes époques, différents matériaux, différentes communautés. Et parfois on tombe sur des petites pépites, des petits moments hors du temps. Ici c’est le consulat français à New-York. Franchement vous n’y voyez pas le conte de Blanche neige ou de Cendrillon ? J’y verrai presque les oiseaux chanter. Je me suis revue allongée sur mon lit devant mon énorme livre de contes lorsque je devais avoir 5 ans. Et j’ai déclenché.

Le carnet Fairy donne matière à ton imagination et est idéal pour recueillir tes rêves et contes.

Dans le carnet Fairy il y a du papier kraft aux allures de Robin des bois et du papier à dessins pour illustrer vos propres contes.

Idées d’usage : carnet à histoires, carnet à comptines, carnet de mots d’enfants, carnet de rêves, carnets de légendes.

Caractéristiques : Taille 14,8 X 10,5 cm | composants : papier à dessins 180g, papier kraft 90g, fil de coton, papier photo brillant 250g | Reliure à l’écolière

photographies ©Géraldine Arlet. Vous pouvez découvrir son travail ici.

Prix : 18,00

3 en stock (peut être commandé)

Vous aimerez peut-être aussi…