Prix : 21,00 10,50

Carnet Nocturne 21 x 14,8

Prix : 21,00 10,50

Le carnet Nocturne est un oiseau de nuit

Il est le carnet qui ne dort jamais. Il repose sur ta table de nuit et il veille sur ton sommeil. Il exprime l’émerveillement de la nuit. Il rappelle l’enchantement que l’on a ressenti lors de notre première balade nocturne. Les éclairages des vitrines, les scintillements des néons, le romantisme d’une ruelle à la lueur des lampadaires. Il évoque votre première fête foraine crépusculaire, ses odeurs de barba papas et de guimauves, les lumières colorées des manèges, le roulis des wagons des montagnes russes et l’excitation de votre adolescence. Le Carnet Nocturne expose la magie de la nuit. Loin des phobies, des angoisses et des cauchemars,  il t’invite à fantasmer.

Il y a quelques années j’ai vécu pas mal d’insomnies. Malgré les nombreuses séries regardées, les innombrables livres lus, les milliers de moutons comptés, je n’arrivais pas à dormir. Alors j’ai commencé à me promener la nuit. J’ai découvert un autre univers.

Au-delà de la peur et de l’insécurité, la nuit est vraiment magique et elle a tant à raconter.

La couverture de ce carnet est issue de ses pérégrinations nocturnes. Il s’agit de la préfecture de Marseille.

On ne dirait pas comme ça hein ? Nous avons l’habitude de voir des préfectures laides, inesthétiques, en bref uniquement fonctionnelles. Et si la préfecture de Marseille n’est pas un bâtiment hideux à proprement parler, elle n’a jamais attiré mon regard. Une nuit je suis passé à côté d’elle sans même m’en rendre compte. Je trouvais ses lumières féeriques. Elles m’invitaient au rêve et à l’imagination.

Lorsque j’ai réalisé qu’il s’agissait de la préfecture je n’en ai pas cru mes yeux. L’anecdote servait complètement mon propos sur la nuit et ses préjugés.

Quand on évoque la nuit on pense le plus souvent au danger, à l’angoisse, à la peur du noir. Pourtant la nuit a aussi quelque chose de magique. Elle est le moment des histoires racontées aux enfants. Et quoi de plus féeriques que des contes ? Et si nous redonnions une belle image à la nuit ?

Idées d’usages : carnet de rêves, carnet de contes, carnet d’insomnies, carnet de fêtes foraines, carnet de feux de camp.

Caractéristiques : taille 21 X 14,8 cm | composants : papier recyclé 80g, papier gris 210g, papier kraft 90g, papier photo satiné 270g et fil de coton vert | 96 pages | reliure à l’écolière

Photographie ©Géraldine Arlet. Son site internet.

1 en stock (peut être commandé)

UGS : C-A5-NOC Catégories : , , , , , , , , , , , , , , Étiquettes : , ,

Carnet Nocturne 21 x 14,8

Prix : 21,00 10,50

Le carnet Nocturne est un oiseau de nuit

Il est le carnet qui ne dort jamais. Il repose sur ta table de nuit et il veille sur ton sommeil. Il exprime l’émerveillement de la nuit. Il rappelle l’enchantement que l’on a ressenti lors de notre première balade nocturne. Les éclairages des vitrines, les scintillements des néons, le romantisme d’une ruelle à la lueur des lampadaires. Il évoque votre première fête foraine crépusculaire, ses odeurs de barba papas et de guimauves, les lumières colorées des manèges, le roulis des wagons des montagnes russes et l’excitation de votre adolescence. Le Carnet Nocturne expose la magie de la nuit. Loin des phobies, des angoisses et des cauchemars,  il t’invite à fantasmer.

Il y a quelques années j’ai vécu pas mal d’insomnies. Malgré les nombreuses séries regardées, les innombrables livres lus, les milliers de moutons comptés, je n’arrivais pas à dormir. Alors j’ai commencé à me promener la nuit. J’ai découvert un autre univers.

Au-delà de la peur et de l’insécurité, la nuit est vraiment magique et elle a tant à raconter.

La couverture de ce carnet est issue de ses pérégrinations nocturnes. Il s’agit de la préfecture de Marseille.

On ne dirait pas comme ça hein ? Nous avons l’habitude de voir des préfectures laides, inesthétiques, en bref uniquement fonctionnelles. Et si la préfecture de Marseille n’est pas un bâtiment hideux à proprement parler, elle n’a jamais attiré mon regard. Une nuit je suis passé à côté d’elle sans même m’en rendre compte. Je trouvais ses lumières féeriques. Elles m’invitaient au rêve et à l’imagination.

Lorsque j’ai réalisé qu’il s’agissait de la préfecture je n’en ai pas cru mes yeux. L’anecdote servait complètement mon propos sur la nuit et ses préjugés.

Quand on évoque la nuit on pense le plus souvent au danger, à l’angoisse, à la peur du noir. Pourtant la nuit a aussi quelque chose de magique. Elle est le moment des histoires racontées aux enfants. Et quoi de plus féeriques que des contes ? Et si nous redonnions une belle image à la nuit ?

Idées d’usages : carnet de rêves, carnet de contes, carnet d’insomnies, carnet de fêtes foraines, carnet de feux de camp.

Caractéristiques : taille 21 X 14,8 cm | composants : papier recyclé 80g, papier gris 210g, papier kraft 90g, papier photo satiné 270g et fil de coton vert | 96 pages | reliure à l’écolière

Photographie ©Géraldine Arlet. Son site internet.

1 en stock (peut être commandé)

UGS : C-A5-NOC Catégories : , , , , , , , , , , , , , , Étiquettes : , ,