Prix : 28,00

Carnet Mononoké 14,8 X 10,5

Prix : 28,00

Tu es une amoureuse de la nature ? Tu ressens le besoin de la protéger et de la préserver ? L 'écologie est une de tes valeurs et tu la portes en étendard ?

 

Le carnet Mononoké t'est destiné. Véritable ode à la nature tant par son image que par son nom.

 

Mononoké, en hommage au film d'animation de Miyasaki, au message environnemental et écologique.

Savais-tu que pour dessiner les décors du film Miyasaki s'était inspiré de la beauté de l’île de Yakushima au Japon, elle abrite une forêt particulièrement dense.

 

Les images de nature sont démentes dans le film du studio Ghibli. Elle est tantôt rassurante et enveloppante, tantôt menaçante. On pourrait la comparer à une rivière calme et apaisante qui devient terrifiante lors d'une crue.

 

C'est dans cette idée qu'à été choisie la couverture. Une photographie de la Siagne, une rivière du sud-est de la France. Un cours d'eau rafraîchissant lors des grandes chaleurs d'été, un havre de paix loin des plages de touristes.

 

Mais une rivière menaçante dont les nombreuses crues provoques des inondations. Une façon de voir la Nature dans son ensemble, un bien être incontrôlable.

 

Telle la princesse défendant l'esprit de la forêt, le carnet Mononoké sera ta parenthèse nature dans ton quotidien urbain mais aussi ton compagnon de route dans tes actions environnementales.

Il saura te rappeler les deux faces de la nature et le besoin d'accepter ses propres parts d'ombres.

 

Dans cette image de nature, le carnet Mononoké est composé de feuilles de couleur vert, de papier recyclé et de papier kraft. Deux pochettes au début et à la fin du carnet t'invitent à y conserver des feuilles, les fleurs séchées et tout ce qui te rappelle la forêt.

 

Voir caractéristiques ci-dessous

15 en stock (peut être commandé)

    Caractéristiques : taille 14,8 x 10,5  cm | composants : papier vert 80g, papier kraft 80g, papier blanc recyclé 80g, fil de coton blanc, papier mat 300g pelliculage « soft touch »| reliure à l’écolière | 56 pages

     

    Photographies ©Géraldine Arlet