Promo !

Carnet de voyage Camille

 

Tu es une grande consommatrice d’art et de culture en général ? Tu passes ta vie dans les musées et tes voyages sont bien souvent culturels ? Le carnet Camille est fait pour toi !

Il t’accompagnera à chacune de tes visites, à chacun de tes voyages, compagnon fidèle de ta gourmandise culturelle et gardien de ces souvenirs. 

Il fait partie de la collection 2021, inspirée par des femmes artistes. C’est la sculptrice Camille Claudel qui inspira le carnet créatif Camille.

L’aura de Camille Claudel vogue sur le carnet Camille, tel un ange gardien.

30,00

1 en stock

La sculptrice Camille Claudel est l’ange gardien de ce carnet. Son art s’apparente à l’art nouveau tout en courbes et en rondeur. 

Elle est née dans l’Aisne le 8 Décembre 1864. Vers 15 ans, elle fait ses premières œuvres et est repérée par le sculpteur Alfred Boucher. Son père la soutient au contraire de sa mère. En 1882, elle arrive avec sa famille à Paris. 

Elle suit, tout d’abord, les cours de l’Académie Colarossi. En 1882, elle loue un atelier au no 117 rue Notre-Dame des Champs, où d’autres sculptrices viennent la rejoindre, la plupart anglaises, dont Jessie Lipscomb avec qui elle se lie d’une profonde amitié.

Elle est l’élève d’Alfred Boucher. Celui-ci, devant fait un voyage à Rome, demande à Auguste Rodin de le remplacer auprès de Camille.Dès 1883, Camille rejoint l’atelier de ce dernier. En 1888, elle reçoit une mention honorable au Salon des artistes français puis une médaille de bronze à l’Exposition universelle de 1900.

Rodin est impressionné par les sculptures de Camille, il l’a fait travailler sur ses propres œuvres. Elle devient son inspiration, notamment pour Le Baiser et la porte de l’enfer, deux de ses sculptures les plus connues. 

Ils deviendront amants, mais Auguste restera marié. Ils auront plusieurs enfants cachés et Camille sera obligée plusieurs fois d’avorter, ce qui nuit à sa santé physique et mentale. 

Après sa rupture avec Rodin, elle aura des mécènes et des commandes, ce qui lui permet d’avoir une indépendance artistique et financière. 

A partir de 1905, la santé mentale de Camille commence à se détériorer. Elle vit en recluse. En 1910, son atelier est inondé par la crue de la Seine et en 1912, elle détruit certaines de ses œuvres. Elle sombre peu à peu dans la paranoïa. 

Sa famille la fait interner à la mort de son père en 1913. On lui diagnostique une psychose paranoïaque.  Elle restera en hôpital psychiatrique jusqu’à sa mort, trente ans plus tard. Bien que celle-ci soit critiquée par ses admirateurs. 

En 1919, son état semble s’améliorer mais sa mère refusera toujours de la faire sortir.  Son œuvre fut peu à peu oubliée jusqu’à sa redécouverte dans les années 80.

Le carnet Camille est à emporter partout, lors de ses visites de musée, en voyage, dans les restaurants. Il sera idéal en carnet de voyage ou en carnet culturel. 

Laisse l’âme d’artiste de Camille Claudel t’inspirer au quotidien.  

Taille:  14.8 X 21  cm / format A5

Papiers : papier dessin 125g, papier kraft 80g,papier aquarelle 200g, papier calque 90g

Fermeture : lien en simili cuir rouge cuivré

Reliure : cousue à la main avec du fil de coton vert gris

Nombre de pages : 112

L’image de couverture représente une sculpture en gros plan, clin d’œil à Camille Claudel. 

Elle a été prise par l’artiste Géraldine Arlet et a été imprimée sur un papier mat 300g. Elle a ensuite subi un pelliculage soft touch qui lui apporte une douceur sous les doigts.

 

Pin It on Pinterest

Share This