Se donner les moyens de ses envies créatives

 

 

 

 

Je ne le dirais jamais assez : Le mois de Janvier est le mois de tous les possibles ! C’est le mois qui lance ton année, ton point de départ sur un nouveau chemin. C’est ainsi que durant tout ce mois de janvier je t’ai donné les clés pour être plus créative cette année, je t’ai parlé du bullet journal comme outil d’organisation créatif et je t’ai exposé mes envies créatives pour cette année. Après t’avoir présenté les outils et les motivations, aujourd’hui j’ai l’idée de te donner des trucs et astuces pour mettre en place ses envies créatives et les tenir dans le temps. En bref te donner les moyens de tes envies créatives.

 

Se donner les moyens de ses envies créatives

 

Il y a différentes astuces que tu peux appliquer pour t’aider à rester créative, à ne pas te décourager et à continuer à prendre du plaisir en créant. C’est une liste non exhaustive :

 

 

  • Se créer un coin créatif
  • Rituel créatif
  • Se faire plaisir
  • Les trackers
  • Célébrer
  • Ne pas se forcer

 

 

Se créer un coin créatif :

 

Quand on pratique une activité on a envie d’être bien installée, d’avoir un coin confortable, familier et à notre image. Je suis d’accord, on n’a pas toutes l’opportunité d’avoir une pièce à soi pour créer. Malgré cela, il est possible de te créer un coin créatif.

 

Tu n’as pas de pièce à investir totalement ? Choisis un petit coin du salon de la chambre ou de la cuisine. Une petite étagère pour ranger ton matériel créatif, une table ou un coin de table pour avoir l’espace de créer, un bon fauteuil, un bon éclairage et des accessoires. Une bougie pour le cocooning, une tasse de thé pour se réchauffer, un tableau de vision pour s’encourager et de la musique si nécessaire.

 

Tu n’as pas la possibilité d’avoir un coin créatif fixe et pérenne ? Tu peux aussi avoir un « coin » créatif itinérant. Une malle, une boîte, une valise dans lequel est rangé tout ton matériel créatif mais aussi les accessoires dont tu as besoin. Par exemple, un fauteuil pliant afin d’avoir toujours la possibilité de t’assoir. Mais aussi un mug, un thermos, une lampe frontale, un bon plaid, et même une petite planche de bois pour te servir de support. Ainsi tu auras tout sous la main, dans ta « malle artistique » et tu pourras créer dans toutes les pièces chez toi mais aussi à l’extérieur.

 

 

un coin créatif pour créer en toute familiarité

 

Le rituel créatif :

 

Maintenant que tu as créé ton coin créatif, tu es en mesure de mettre en place un rituel créatif. Un rite est un ensemble des cérémonies en usage dans une communauté religieuse ou l’organisation traditionnelle de ces cérémonies. Ici il n’y a pas de religion, ou alors une religion créative !

 

Un rituel créatif est une espèce de cérémonie, un ensemble d’actions et de gestes que tu vas réaliser avant de te mettre à créer. Il n’y a aucune obligation ! Le rituel créatif va simplement aider ton cerveau à se mettre en mode créativité et t’éviter un certain nombre de syndromes de la page blanche.

 

Le rituel créatif est différent à chaque personne. C’est toi qui le choisis et qui l’invente. Le plus important est qu’il te fasse du bien et te donne du plaisir. Personnellement, je me prépare une tasse de thé ou de tisane, un grand verre de thé glacé en été. Je médite parfois, lorsque j’ai le temps. Devant moi, je sors tous mes outils créatifs, oui tous et j’ouvre mon journal créatif à une nouvelle page. Souvent je mets de la musique que je choisi en fonction de mon humeur du moment. Le plus important surtout, je coupe mon téléphone. Ainsi je ne suis pas déranger durant le processus de création.

 

A toi maintenant de créer ton propre rituel créatif à reproduire le plus souvent possible avant de créer. Quand tu l’auras trouvé, fais m’en part, cela m’intéresse de savoir comment tu te mets en phase de création.

 

 

 

Se faire plaisir :

 

Sans plaisir il n’y a ni art, ni créativité. Rappelle-toi l’école. Les cours qui t’ennuyaient, tu n’avais pas envie de travailler dessus. Et bien c’est pareil pour ta créativité.

 

Ne choisis que des activités que tu aimes faire. Des pratiques artistiques qui te donnent le sourire, que tu as envie de réaliser ou de tester.

 

Tes moments créatifs peuvent aussi se transformer en moments entre amies. Une fois par semaine, vous retrouver chez l’une d’entre vous, ou dans un café (quand ils auront rouvert), dans un parc ou sur la plage et créer ensemble. Ainsi tu te motiveras avec tes amies et ce moment créatif sera aussi un moment de partage et un moment amical.

 

 

Les trackers : suis tes envies créatives

 

J’en ai déjà parlé dans l’article sur le bullet journal. Les trackers sont des suivis, une sorte de tableau pour suivre tes habitudes. En mettant en place un tracker de tes moments créatifs ou de tes nouvelles habitudes créatives tu seras en mesure de savoir si tu es constante et assidue.

 

Parfois on a l’impression d’assez faire les choses ou de le faire correctement. Mais en notant les résultats on peut se rendre compte que l’on n’applique pas les bonnes habitudes.

 

Je te propose de faire un tableau et de noter les dates de chacun de tes moments créatifs. Ainsi tu sauras a quelle fréquence tu crées et tu sauras où tu en es dans tes nouvelles pratiques créatives.

 

 

ma page de trackers dans mon ancien bullet journal

 

 

Célébrer : 

 

Pour être constante et avancer, je trouve important de se célébrer. Se célébrer c’est  être fière de soi, de ses progrès et de ses avancées, mais aussi être reconnaissante pour cela.

 

Le meilleur moyen de se célébrer c’est de se fixer des petits objectifs. Dans l’article sur les clés de la créativité je t’invitais à te fixer des objectifs pour l’année avec la méthode smart. Afin de t’honorer tu peux diviser ses objectifs en petits marches à gravir.

 

Tu as pris la décision de tester trois nouvelles pratiques artistiques cette année ?  Célèbre-toi dès la première ! Ainsi tu seras plus fière de toi et tu auras une meilleure confiance en toi. Les deux éléments importants pour rester motivée.

 

C’est ce que j’appelle célébrer les petites victoires.

 

se faire plaisir pour s'assurer de continuer

 

 

Ne pas se forcer :

 

Se forcer est le meilleur moyen de ne pas tenir ses bonnes habitudes. On n’est pas au bagne ! La créativité doit rester un plaisir comme dit plus haut.

 

La première promesse que tu vas te faire est de ne rien faire dans la douleur. Tu n’as pas envie de créer aujourd’hui ? Tant pis, ce n’est pas la fin du monde. Sois à l’écoute de toi, prends soin de toi et fais-toi du bien. Prends un bain à la place, danse sur ta musique préférée, fais une balade en forêt ou pleure à chaudes larmes si c’est ce dont tu as besoin. Offre-toi l’opportunité d’être à l’écoute de tes émotions et de ton corps.

 

Le deuxième conseil que je te donnerai c’est de respirer. Presque même de méditer. Quand on prend une grande inspiration, le monde est déjà moins stressant.

 

Si vraiment tu sens que tu ne peux pas créer, laisse de côté. Ce n’est pas un drame. Laisse-toi le temps de digérer ce qui t’arrive et prends du temps pour toi.

 

Prendre ton temps pour faire les choses est aussi un moyen de palier le blocage. N’essaye pas d’être dans la vitesse ou la performance. La créativité demande du temps.

 

Si je devais résumer l’état à adopter envers toi-même concernant ta créativité, je dirais : bienveillance et douceur. Ne te blâme pas si tu n’y arrive pas, ne te diminue pas si tu ne vas pas assez vite, ne te gronde pas si tu ne crées pas assez souvent. Ce serait le meilleur moyen de faire fuir ta créativité.

 

En étant bienveillante envers toi-même et douce envers ta créativité tu t’assures une longue amitié avec elle.

 

 

 

Voilà les conseils, trucs et astuces que je te donne pour te donner les moyens de tes envies créatives. Si tu en as d’autres écris-les moi je serais ravie de les connaître.

 

Tu veux connaître d’autres conseils sur la créativité ? Tu peux t’abonner à mes mails et tu  recevras des mails inspirants, boostants, créatifs et de temps en temps des offres incroyables. Abonne-toi ici.

 

 

 

accumsan ut venenatis, id, massa sit vel, non justo ut