Le Bullet Journal un outil d’organisation créatif

 

 

Nous allons entamer la deuxième quinzaine de Janvier, idéale pour parler de Bullet Journal. C’est généralement le mois de tous les changements, des bonnes résolutions et de l’envie de reprendre sa vie en main. C’est aussi généralement à la fin du mois de janvier que l’on a laissé tomber toutes ses bonnes résolutions et que l’on envoie tout balader. C’est un cercle vicieux qui est reproduit quasiment chaque année.

 

Et si cette année on mettait en place des résolutions réalistes et réalisables ? La semaine dernière je te donnais les clés pour être plus créative cette année. Cette semaine j’ai envie de te parler d’organisation.

 

Si tu es comme moi, c’est un mot qui te hérisse les poils et te donne des sueurs froides. Je suis plutôt du genre bordélique, tête en l’air, en bref le contraire d’organisée. Cela m’a toujours étonnée de voir des personnes super méthodiques et efficaces, déjà à l’école. Elles faisaient leurs devoirs à l’avance quand j’attendais la dernière récréation pour les faire, par ennuie ou par oubli.

 

Ce n’est pas la motivation qui manquait pourtant. Chaque année je prenais la décision d’être plus structurée et préparée. Résolution qui filait comme le vent dès la deuxième quinzaine de Janvier. Certains diront que c’est une question de caractère et de tempérament. Je ne suis pas tout à fait d’accord, je pense qu’il s’agit plutôt d’une question d’outil.

 

Connais-tu le bullet journal ? C’est un outil formidable pour s’organiser. Surtout c’est un outil adaptable à ta personnalité et à ta manière de fonctionner. C’est de cette originale façon de s’organiser dont je vais te parler aujourd’hui.

 

 

Le bullet Journal

 

 

 

Tu as certainement déjà vu sur Instagram ou Pinterest des pages de Bullet Journal. En général elles forcent ton admiration parce que ce sont des pages illustrées. Du coup tu te dis que le Bullet Journal n’est pas fait pour toi. Mais sache que le bullet journal au départ n’est pas un carnet forcément destiné qu’aux artistes.

 

 

Qu’est-ce que le bullet journal ?

 

 

Son origine

 

Le bullet journal c’est d’abord une méthode d’organisation mise au point par Ryder Caroll, un designer New-Yorkais.  Il souffrait de trouble de l’attention et du comportement. Pendant ses études il a cherché un modèle d’organisation adapté à son trouble. Le bullet journal était né.

 

 

Une méthode d’organisation

 

C’est une méthode analogique, c’est-à-dire qu’elle n’utilise pas les outils numériques. Pour appliquer la méthode du bullet journal, il suffit d’avoir un carnet et un stylo. Le nom du bullet vient directement de la méthode. Le mot bullet désigne les « puces » ces petits points qui servent à énumérer à l’écrit.

Par exemple :

  • Faire les courses
  • Passer l’aspirateur
  • Faire une lessive

 

 

C’est pourquoi, bien souvent, les carnets de bullet ou bujo, comme ils sont  aussi souvent appelés, ne sont pas composés de lignes mais de petits points. Ces derniers permettent aussi de tracer des lignes facilement aussi bien verticalement qu’horizontalement, afin de tracer des tableaux ou autres.

 

Maintenant que tu sais ce qu’est le bullet journal ou que tu as découvert son origine, nous allons voir en quoi il est différent d’un agenda

 

 

un bullet journal sans ligne ni point

 

Pourquoi un bullet journal et pas un agenda classique ?

 

Si tu as déjà pris la bonne résolution d’être plus organisée et que tu l’as abandonné bien vite, tu sais que l’agenda n’est pas toujours la bonne solution pour être organisée. Déjà parce qu’il faut trouver l’agenda qui te convient. Il y a ceux qui commencent en janvier et ceux qui commencent en septembre.  Certains présentent la semaine sur une double page et d’autres consacrent une page par jour. Bref pour s’y retrouver il est nécessaire d’avoir un manuel de l’agenda.

 

 

Le bullet journal : un agenda adaptable

 

Le bullet journal est un carnet tout simple que tu transformes en  agenda. Il est donc forcément adapté à tes besoins, à tes envies et à ta façon de fonctionner. C’est toi qui le structure. Tu veux une double page par jour : Crée-là ! L’organisation au mois te convient mieux et tu ne veux pas d’agenda journalier ? Zappe les jours ! Le bullet journal c’est un agenda à ton image.

 

 

Un agenda perpétuel

 

Comme c’est toi qui crées l’agenda, tu es aussi le maitre de son temps. Tu n’as pas de rendez-vous tous les jours et donc tu n’as pas besoin de noter chaque jour de l’année. Ce n’est pas un problème, tu ne crées des pages que pour les jours nécessaires. Ton carnet bujo peut ainsi durer plus d’un an, 2 ans, voire 3 ans parfois.

 

Chez toi c’est plutôt le contraire ? Tu as tellement de rendez-vous que tu as besoin de deux pages par jour ? Ton agenda est souvent trop petit et tu es obligé.e d’en changer régulièrement ? Avec le bujo tu peux donner la place et l’espace que tu veux à chaque jour de la semaine. Tu auras peut-être rempli ton carnet au bout de 6 mois, mais ce n’est pas grave, tu peux commencer un nouveaux bullet.

 

 

Un agenda aussi bien privé que professionnel

 

Je connais beaucoup de personnes qui ont un agenda professionnel qu’ils laissent au bureau et un agenda personnel qu’ils laissent à la maison. Personnellement, je ne trouve pas cela très pratique. Déjà parce que pour prendre rendez-vous chez le médecin sans savoir si on est dispo professionnellement , c’est compliqué. Tu risques de prendre rendez-vous sur un temps de réunion etc.

 

Ensuite pour les personnes en freelance comme moi c’est quasiment ingérable. On a souvent du mal à faire la part des choses entre la maison et le bureau. Nous choisissons nous-même nos horaires et il est donc compliqué de ne pas avoir les deux agendas sous les yeux. Comment en plus nous nous déplaçons beaucoup, porter deux agendas c’est très lourd.

 

Cette problématique existe aussi si tu es jeune parent. Tu dois gérer tout au long de la journée aussi bien ta vie professionnelle que ta vie personnelle. Le bullet c’est un seul agenda pour les deux aspects.

 

 

Le bullet journal est l’agenda de tous.tes celles.eux trop originaux.les pour un agenda classique. Ok mais comment ça marche ?

 

 

Ma page de résolution pour 2021. c'est un bel exemple de page de collection

 

 

 

Comment fonctionne un bullet journal ?

 

 

Le bujo est donc un carnet vierge. C’est-à-dire que c’est à toi de le remplir et de l’organiser. C’est un peu comme une nouvelle pièce que tu vas aménager. Perso j’adore ça. Ryder Caroll a établi une méthode bien spécifique.

 

 

Ce que contient le bullet journal

 

  • Index
  • Légende
  • Feuilles de route
  • Collections

 

 

Index

 

C’est l’endroit où tu vas répertorier tes pages et l’endroit où elles se trouvent. Par exemple p.1 Calendrier annuel ; P.3 calendrier du mois de janvier etc.

C’est très pratique pour retrouver une page plus rapidement. Ainsi tu ne feuillèteras pas tout ton carnet en te demandant « où est passée cette p***** de pages avec le numéro de téléphone de mon rendez-vous d’aujourd’hui ? ».

 

 

Légendes

 

C’est la page avec les légendes des signes et symboles utilisés dans ton bujo. Pour que tu saches à tout moment ce qu’ils veulent dire. J’avoue qu’il m’est arrivé d’oublier.

Ce sont surtout des symboles pour tes to do list (liste de choses à faire). Par exemple un triangle à côté d’une tâche signifie important, une point d’exclamation veut dire urgent etc.

 

C’est une façon de synthétiser et de prioriser qui t’aidera à aller plus vite, à moins perdre de temps et surtout à structurer ta journée. C’est déjà une façon d’être organisée. Personnellement j’utilise aussi des couleurs.

 

 

La page des légendes pour se retrouver dans on bullet journal

 

 

Feuilles de route

 

Les feuilles de routes ce sont, en gros, tes agendas. Tu peux faire un agenda annuel, mensuel, hebdomadaire, journalier ou tu peux faire les 4. L’avantage c’est que c’est toi qui choisis. Tu leur donnes l’espaces que tu veux et la place que tu veux dans ton bullet : au début, à la fin ou au milieu par exemple.

 

 

Collections

 

Les collections se sont toutes les pages qui ne sont ni tes agendas ni tes to do list. Il en existe des dizaines. Entre autres :

  • Trackers : ce sont tout ce qui est suivi d’une habitude (boire de l’eau, sport, régime etc)
  • Liste de livre à lire
  • Liste de films à voir
  • Page de mot de passe
  • Etc etc etc

 

On vient de voir tous les éléments que Ryder Caroll place dans sa méthode de bullet journal. Voyons maintenant comment les mettre en place.

 

 

Comment mettre en place la méthode ?

 

Comme tu le sais maintenant, le bujo s’adapte à ta façon de faire et à tes envies. La méthode n’est donc pas gravée dans le marbre. J’aimerais cependant te montrer la méthode originelle et ensuite je te ferai découvrir ma propre version.

 

 

La méthode originelle

 

 

  1. Index

 

Dans la méthode de Ryder Caroll tu commences le Bujo par la page d’index. Tu la rempliras au fur et à mesure que tu crées des pages. Tu peux d’ores et déjà y écrire : P.1 Index.

 

 

  1. Feuille de route future

 

Ensuite vient une page de feuille de route future aussi appelé futur log par Ryder Caroll. C’est une page pour noter les choses à faire dans les 6 prochains mois. Tu ouvres une nouvelle double page que tu vas diviser en 6 parties égales : une pour chaque mois. Dans chaque partie tu écris le nom des mois. Si tu commences en janvier par exemple tu écris d’abord janvier dans la première partie, puis Février dans la deuxième et ainsi de suite. Cela te permettra de noter les tâches prévues des mois à l’avance.

 

 

un exemple de page de feuille du futur ou futur log

 

 

  1. Feuille de route mensuelle

 

Sur la  double page suivante tu vas créer ta feuille de route mensuelle. Cela t’aidera à avoir une vue d’ensemble mois par mois. Tu commences par le mois en cours. Pour reprendre notre exemple, tu commences donc par Janvier. Tu notes son nom en haut de chaque page.

 

Sur la page de gauche tu notes chaque date du mois à raison d’une date par ligne. Juste à côté de chaque date tu inscrits la première lettre du jour qui lui correspond.  Dans notre exemple si le mois de janvier commence par le Jeudi 1er Janvier, tu écris :

  • 1 J
  • 2 V
  • 3 S
  • 4 D
  • Et ainsi de suite jusqu’au 31.

 

Sur la page de droite note les tâches à faire durant le mois, les objectifs à atteindre, les dates des factures à payer etc. Par exemple : payer facture téléphone, grand ménage de printemps, finir de préparer mon entretien annuel etc.

 

 

  1. Feuille de route journalière

 

Tu peux la remplir à chaque début de semaine ou au jour le jour. Sur une nouvelle double page, tu écris en haut à gauche la date du jour et avec des point ou des tirets (les puces) les tâches à accomplir dans la journée, les évènements importants et les rendez-vous. En-dessous tu écriras la liste du jour suivant etc.

 

 

  1. Choisir ses symboles

 

Sur la page de garde de ton carnet ou à la fin si tu n’as pas la place, écris les symboles que tu utilises. Le triangle pour les choses importantes, le point d’exclamation pour les choses urgentes pour reprendre l’exemple de tout à l’heure. Attention : pense bien à choisir des symboles qui te parlent et que tu comprendras. Tu auras ainsi l’assurance de réellement les utiliser.

 

 

  1. Créer des pages de collection

 

Au fur et à mesure que les envies te viennent, et à placer où tu veux dans ton carnet : les pages de collection. La liste de livres que tu souhaites lire, les films que tu veux voir par exemple.

 

 

Collection films motivants

 

 

NB : pense bien à répertorier toutes tes pages au fur et à mesure dans l’index, pour les retrouver facilement.

 

 

 

Ma méthode

 

Maintenant que tu as vu la méthode de Ryder Caroll et que tu sais que tu peux t’en éloigner et  l’adapter à tes propres besoins, j’ai envie de te montrer un exemple. Quoi de mieux que la méthode que j’utilise moi-même ?

 

 

  1. L’index

 

Je ne change pas de la méthode originale, c’est très pratique d’avoir l’index au début.

 

 

  1. Les légendes des symboles

 

Je note directement en 2ème page les symboles que j’utilise pour prioriser et synthétiser mes tâches. A force de les utiliser je les connais bien et je peux directement les répertorier au début de mon carnet.

 

 

  1. La feuille de route future

 

Là encore je suis la méthode de Caroll à quelques différences près.

Les 6 parties sont trop petites pour que l’y note toutes les tâche à accomplir par mois. Même 6 mois à l’avance j’ai beaucoup de choses à noter. Je prends donc une page entière par mois.

La deuxième différence est que ma feuille de route future comprend les 12 mois à venir. Il y a des évènements que j’ai besoin de prévoir un an à l’avance.

 

 

Ma propre page de futur log avec une page par mois

 

 

  1. Feuille de route mensuelle

 

Chaque début de mois je commence ma feuille de route mensuelle. Cependant je n’y note que les dates, les jours, les rendez-vous et les évènements importants. Je ne retranscrits pas toutes les tâches notées précédemment dans la feuille de route future. Sur la feuille de droite je note les objectifs que je souhaite atteindre pour le mois, aussi bien personnels que professionnels : perdre un kilo, écrire deux newsletters etc.

 

 

  1. Feuille de route hebdomadaire

 

A la différence de Ryder Caroll j’ajoute une feuille de route hebdomadaire. J’ai parfois tellement de choses à faire sur le mois que cela me déprime. Je préfère répartir les tâches par semaine. Chaque début de semaine, je note les tâches à accomplir durant celle-ci avec leur symbole, sur la page de gauche. Sur la page de droite je colle des post-it, à raison d’un post-it par jour. Sur chacun d’eux je note le jour de la semaine et les choses à faire ce jour-là.

 

 

Ma feuille de toute hebdomadaire avec des post it et les tâche effectuées

 

 

  1. Tâche effectuées

 

Chaque fin de journée je décolle le post-it et à la place de celui-ci, sur le carnet, je note les choses que j’ai réellement faites durant la journée. Si il y en a que je n’ai pas pu faire, je les reporte sur d’autres post-it ou sur la feuille de route de la semaine suivante.

Noter les tâches faites m’apporte de la satisfaction. Surtout si la liste est longue. Cette pratique m’évite de me concentrer sur les tâches non effectuées, ce qui a plutôt tendance à me miner le moral.

Ainsi de suite, chaque soir je reprends mon post-it, cela me fait le bilan de la journée.

 

 

  1. Les collections

 

Elles sont réparties tout au long du bullet journal. Je les écris au fur et à mesure qu’elles me viennent. Pour l’instant j’ai :

  • Un suivi de mes séances de sport
  • Un suivi de mes marches à pied
  • Une liste de livres à lire
  • Une liste de films à voir
  • Une page administrative
  • Une liste de films motivants
  • Une liste d’envie de voyages
  • Une page de gratitude

 

 

ma page de trackers dans mon ancien bullet journal

 

 

Comme tu le vois, il y a des tas de façons de tenir son bullet journal. Je te conseille de commencer par la méthode originelle et au fur et à mesure de voir comment l’adapter à tes besoins et à tes envies. Il existe des dizaines de bullets différents.

 

 

Les variations de bullet et les pages à tester :

 

 

Les variations

 

 

Le bullet journal artistique :

 

C’est le bullet que tu vois le plus sur Instagram et sur Pinterest. Il est un mix entre un carnet créatif et un bullet journal. Tu vas-y dessiner, y faire des collages, l’illustrer etc. Cela peut être un bon bujo pour toi si tu dessines régulièrement et que tu ne souhaites pas transporter partout avec toi un carnet créatif ET un bullet.

 

Ce n’est pas une variation que je conseillerais tout de suite aux débutants du bujo. Il prend beaucoup de temps, est vite chronophage et peut embrouiller la compréhension de la méthode.

 

 

une page de billet journal feuille de route mensuelle

 

 

Le bullet journal minimaliste :

 

Il ne varie pas beaucoup de l’original. Il est encore plus minimaliste. C’est-à-dire que tu n’utiliseras pas forcément de couleur ni de stickers. Enfin rien qui ne vienne perturber l’agenda ou la méthode. L’avantage est qu’il est très rapide à remplir.

 

Je le trouve un peu triste. J’aime avoir de la couleur dans le mien, j’aime le trouver beau. Cela me donne envie de le continuer. Même si parfois (souvent) j’ai des pages très très moches.

 

 

exemple de futur log pour un bullet journal minimaliste

 

 

Le bullet journal numérique :

 

Il existe aujourd’hui plusieurs applications pour faire un bullet journal sur son ordinateur ou sur son téléphone. Cela peut être très pratique pour avoir accès à ton bullet partout, pour changer les dates de RDV etc.

 

Personnellement je trouve dommage de perdre le charme de l’écriture manuscrite. J’ai un bullet journal physique et j’utilise google agenda pour avoir un agenda électronique. L’un ne va pas sans l’autre. Mais je peux comprendre que l’on préfère ne pas porter carnet partout avec soit.

 

 

Idées de pages à tester :

 

  • Calendrier des anniversaires
  • Suivi des dépenses
  • Idées recettes
  • Citations inspirantes
  • Suivi des séries
  • A faire quand il pleut
  • Lieux à visiter
  • Idées déco
  • Challenges
  • Suivi régime
  • Suivi sommeil
  • Playlist
  • Expos à voir
  • Etc

 

 

 

un exemple de trackers sport et post des réseaux sociaux

 

 

 

Tu es maintenant sur le point de devenir une experte du bullet journal. Soit parce que tu vas le tester, l’adopter, l’adapter et en devenir une ambassadrice. Soit parce que tu connaissais déjà mais tu vas tester de nouvelles pages ou de nouvelles variation.

 

Tu n’as pas encore trouvé le carnet idéal pour ton bullet ? Sache que la Sardine Plastique fait des carnets sur mesure. Tu pourras ainsi avoir un carnet unique digne de tes rêves les plus fous !

 

Pour faire ton carnet sur mesure clique ici.