Cinq signes que ta créativité est complexée

5 Mai 2021

7 min

 

 

La créativité est une part entière de notre personne. Souvent lorsque nous sommes complexées, notre créativité l’est aussi. Ce complexe peut amener à des blocages créatifs, à des phases de déprime et à des envies de ne rien faire.

 

 

Il arrive aussi qu’une personne sûre d’elle-même ait une créativité complexée, ou qu’une personne complexée n’ait d’assurance que dans sa créativité. Alors comment savoir si tu es dans un blocage créatif éphémère ou si tu es une créative complexée ?

 

 

Cinq signes qui montrent que ta créativité est complexée

 

 

  • Tu as du mal à accepter les compliments sur ta créativité

 

 

Tes proches te répètent régulièrement que tes dessins sont beaux mais tu n’arrives pas à les croire ? Tes amies sont bouche bée devant les pages de ton journal créatif mais tu balayes leurs compliments de la main ?

 

 

Pourquoi est-ce si difficile de croire que tu as une créativité débordante ? Souvent nous sommes tellement exigeantes envers nous-même que nous ne parvenons pas à nous voir ou à voir nos actions avec les yeux de notre entourage. Nous sommes persuadées qu’ils sont aveuglés par l’amour qu’ils nous portent. Bien qu’ils soient objectifs en règle général. Et bien c’est nous qui sommes aveugles lorsqu’il s’agit de nous. Si tu te reconnais c’est que tu as probablement une mauvaise estime de toi et une créativité au bord du complexe.

 

 

  • Avant même de commencer à créer tu te dis «  A quoi bon, ce sera nul »

 

 

C’est fou à quel point le moral peut affecter nos passions et nos actions. A force se répéter que nous en sommes incapables, que nous sommes incompétentes et que nous n’y arriverons pas, nous finissons par le croire. Pourtant, la plupart du temps, ces affirmations négatives ne reposent sur aucune notion fondée. Elles ne sont que l’avis d’un proche peu bienveillant ou même parfois le fruit de notre imagination.

 

 

En te répétant que tu ne peux pas le faire, ton mental n’a plus envie d’essayer. Et tu te prives d’une passion qui te faisait du bien. C’est dommage non ? Si tu ne crées plus parce que tu es persuadée que tout ce que tu fais n’est pas à la hauteur, tu peux être sûre que non seulement, ta créativité est complexée, mais que ce n’est pas le seul de tes traits de caractère qui l’est.

 

 

tu es créative

 

 

  • Tu es persuadée d’être moins douée que les autres

 

 

Tu passes des heures sur Instagram ou sur Pinterest à regarder les créations des autres en te disant que tu aimerais tellement avoir leur talent ?  Tu envies les journaux créatifs de tes amies ou des personnes de ton cours de dessin ? Tu ne finis jamais un carnet ou une création, persuadée que ce n’est pas assez bien pour finir ?

 

 

Laisse-moi te citer un proverbe qui m’accompagne depuis plusieurs années déjà : « Comparaison n’est pas raison ». Et si tu as le droit de t’inspirer de ce que font les autres, te convaincre que ce qu’ils font est mieux est une perte de temps et d’énergie. Cela risque de te bloquer plus qu’autre chose.

 

 

Il y a autant de styles créatifs que de personnes créatives. Il n’existe aucune hiérarchie ou classement des styles. Les institutions ont tenté, par le passé, de faire croire qu’il existait des arts « majeurs » et des arts « mineurs ». Mais il n’en ait rien. L’important c’est d’être créatif et d’aimer ça.

 

 

Si tu te rabaisses constamment face au travail créatif des autres, tu complexes encore plus ta créativité.

 

 

  • Tu es incapable de revoir tes créations une fois finies

 

 

Quand tu termines un journal tu le fermes et le ranges dans un placard et ne le rouvres plus jamais ? Lorsque tu es obligée de les revoir tu trouves les pages moches, ou ton texte ridicule ?

 

 

Le regard que l’on porte sur nos créations montre le degré de bienveillance que l’on applique à notre personne. Parfois, même souvent, ce degré est proche de zéro. Nous sommes bienveillantes, indulgentes et positives envers nos proches et nos amies, mais nous sommes incapables de l’être envers nous-même. Pourtant, tes actions, tes créations et ton passé font de toi ce que tu es.

 

 

C’est la somme de toutes tes expériences qui t’ont amenée à être la personne que tu es. Et tu es une belle personne ! Tu n’as pas besoin d’être douée, d’être utile ou d’être extraordinaire pour être aimée ! Etre toi suffit amplement. Si le regard que tu portes à tes créations est dénigrant et rabaissant, ta créativité sera complexée. Et elle le restera tant que ce regard ne changera pas.

 

 

une créativité complexée peut te bloquer

 

 

  • Tu es régulièrement bloquée dans ta créativité

 

 

Il nous arrive à toutes d’éprouver un blocage créatif au moins une fois dans notre vie, mais si tu es trop régulièrement bloquée, il est possible que ta créativité soit complexée. Je ne parle pas d’un blocage par an, ce qui est une fréquence normale voire banale.

 

C’est lorsque tu es bloquée tous les mois que le problème commence à se poser. Il est aussi possible que tu n’arrives pas à créer toute seule dans ton coin. Tu as besoin d’un sujet imposé, d’un défi, d’un échange avec d’autres créatives pour te lancer ? Il est alors plus que probable que ta créativité soit complexée.

 

 

J’entends d’ici ta voix affolée, te rendant compte que ta créativité est complètement complexée. Je te rassure ça arrive à énormément de gens, à des gens biens et aussi à des artistes reconnus. Mais alors, d’où vient ce complexe ? Comment l’expliquer et connaitre sa provenance ?

 

 

D’où vient ton complexe créatif ?

 

 

  • Une mauvaise estime de soi

 

 

Il est important ici de différencier l’estime de soi de la confiance en soi. Tu as probablement une mauvaise estime de toi mais une bonne confiance en toi. Je t’explique.

 

 

La confiance en soi c’est la foi en ses capacités. Lorsque tu es face à une difficulté et que tu trouves une solution, tu as confiance ne toi, tu sais que tu es capable de résoudre le problème. Lorsque ta machine tombe en panne, tu ne restes pas devant elle tétanisée. Soit tu regardes sur internet pour voir si tu peux la réparer, soit tu appelles un réparateur. Tu as eu confiance en toi pour agir.

 

 

L’estime de soi c’est l’image que l’on a de nous-même. Cette image peut être très mauvaise et ainsi l’estime de soi aussi. Si tu es persuadée d’être nulle, pas belle, si tu ne te trouves aucune qualité, alors ton estime de toi est misérable…

 

 

Cette mauvaise estime peut avoir plusieurs origines : un environnement familial difficile, du harcèlement scolaire, une absence continuelle de soutien, une blessure d’abandon ou de rejet. Heureusement l’estime de soi n’est pas définitive, tu peux la faire évoluer et la changer.

 

 

Pour avoir une meilleure estime de toi, je te conseille le rituel de la déesse. C’est Mélanie des Pies Bavardes qui me la fait connaître et depuis je le pratique régulièrement. Mélanie t’explique tout ici.

 

 

fais ce qui te plait et ne pense à rien

 

 

  • Le syndrome de l’imposteur

 

 

C’est un syndrome très courant. Wikipédia nous dit que ceux qui l’éprouvent « expriment une forme de doute maladif qui consiste essentiellement à nier la propriété de tout accomplissement personnel. Ces personnes rejettent donc plus ou moins systématiquement le mérite lié à leur travail et attribuent le succès de leurs entreprises à des éléments qui leur sont extérieurs (la chance, leurs relations, des circonstances particulières) ».

 

 

Ce syndrome peut devenir très handicapant et te bloquer dans ta créativité. Il existe plusieurs syndromes de l’imposteur. J’ai fait un live Instagram sur ce sujet, je t’invite à aller le regarder pour identifier le tien. Clique ici.

 

 

  • La peur du regard des autres

 

 

C’est une peur très puissante et paralysante. Elle nous empêche de faire bien des choses, nous bloque et nous terrorise. Tu te demandes ce que vont penser les autres avant même de passer à l’action ? Tu es sûrement victime de cette peur. C’est elle qui dénigre ta créativité et te cloue au sol.

 

Le savais-tu ? La plupart du temps nous sommes persuadées de savoir ce que les autres vont penser ou dire, mais nous nous trompons lourdement. C’est souvent l’image que nous avons de nous que nous projetons sur le regard des autres. Alors même qu’ils ne se sont pas encore exprimés !

 

 

le plus important est d'être créative et d'aimer cela

 

 

  • Le perfectionnisme

 

 

Je sais que c’est un mal qui ronge beaucoup d’entre nous. Pour désigner le perfectionnisme je vais te citer une phrase d’Elisabeth Gilbert que j’affectionne particulièrement : « Le perfectionnisme c’est la procrastination en talons aiguilles ».

 

 

C’est pour te dire que le perfectionnisme c’est une plus belle image de la procrastination. Mais le résultat est le même : une absence d’action. A vouloir que tout soit parfait tu ne fais rien.  N’oublie pas que le mieux est l’ennemie du bien.

 

 

A la lecture de cet article tu es convaincue d’avoir une créativité complexée ? Je te rassure ce n’est pas définitif ! Maintenant que tu as identifié le problème, tu vas pouvoir agir. La semaine prochaine je te livrerai les bénéfices d’une créativité décomplexée, La semaine suivante je te donnerai des astuces pratiques pour y arriver et enfin je te confierai les outils qui peuvent t’aider.

 

 

Tu as peur de manquer un article ? Abonne-toi au blog de La Sardine Plastique, ainsi tu seras sûre de ne rien rater. Tu peux aussi t’abonner aux mails de La Sardine pour recevoir des inspirations et des conseils créatifs.

Tu aimeras aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This