Etre intuitive par la créativité

14 Avr 2021

7 min

 

Ce mois-ci la thématique du blog est « tenir un art journal sans dessiner comme une déesse ». Je sais que tu as souvent du mal à créer parce que tu ne t’estimes pas assez douée, ou que tu as le syndrome de l’imposteur ou encore par peur du regard des autres. Pourtant nous sommes toutes créatives, oui j’ai bien dit toutes, tu en fais partie. La semaine dernière, je t’ai donné plein de trucs et astuces pour dessiner facilement dans ton carnet. Cette semaine, nous allons parler d’intuition et de créativité. 

 

Qu’est-ce que l’intuition ?

 

Voilà ce que nous dit le Larousse : 

  • Connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l’expérience.
  • Sentiment irraisonné, non vérifiable qu’un événement va se produire, que quelque chose existe : Avoir l’intuition d’un danger.

 

Je dirais même que l’intuition c’est un ressenti physique. On parle parfois de papillons ou de brique dans le ventre. Au contraire de nos doutes et de nos peurs, l’intuition n’est pas une petite voix, mais un ressenti. On la sent dans ses tripes. C’est une boussole intérieure qui nous guide.

 

Certaines personnes écoutent beaucoup leur intuition et d’autres la rejettent complètement. Quoi qu’il en soit toute personne a de l’intuition ! Il est impossible de ne pas en avoir. C’est elle qui vous avertit du danger.

 

L’intuition se nourrit de toutes les informations que nous enregistrons inconsciemment. Ensuite, elle établit des connexions entre ces informations pour développer de nouvelles idées. C’est la créativité.

 

Pour le cinéaste David Lynch, l’intuition est « la connaissance, le savoir, un flux d’idées permettant de voir ce qui marche ou ne marche pas, et de résoudre les problèmes. », « C’est l’outil le plus important, non seulement pour l’artiste, mais pour quiconque réalise quelque chose ».

 

 

être intuitive

 

 

 

L’intuition est essentielle à la créativité. Pas de créativité possible sans intuition. Ceux qui sont le plus à l’écoute de leur intuition vont accorder de l’importance à leur inconscient via leurs rêves et les symboles. Mais ils se fient aussi beaucoup à leurs émotions, leurs sensations et leurs impressions. Être intuitive c’est avoir une grande sensibilité. Et tu es une grande sensible n’est-ce pas ? 

 

Je suis sûre que tu as déjà expérimenté ce que j’appelle l’intuition créative. Tu as vécu un événement fort qui t’a bloqué dans ta créativité ? Pendant un moment tu as été dans l’incapacité de créer ? Un beau jour, plus ou moins longtemps après, l’envie est venue. Tu as ouvert ton carnet ou pris une feuille et tu as créé sans discontinuer, sans te poser de question. Comme si quelque chose de plus fort que toi guidait ta main. A la fin tu t’es sentie légère, soulagée d’un poids. Comme si le trop plein d’émotions s’était envolé. 

 

Dans ces moments-là, c’est l’intuition qui te guide. Ce besoin physique de t’exprimer avant d’exploser. Tu as vu comme il est libérateur ? L’idéal serait de ne pas avoir à attendre un événement fort pour recréer de la sorte et se sentir bien. Et le mieux pour cela c’est de développer son intuition. Nous allons voir comment faire. 

 

 “Le cerveau intuitif est un don sacré et le cerveau rationnel est un serviteur sur lequel on peut compter. Nous avons créé une société dans laquelle nous honorons le serviteur et oublions le don.” Albert Einstein.

 

Les ennemis de l’intuition

 

Commençons par ce qui bloque ton intuition : 

 

  • Le doute
  • L’hyper-rationnalisme
  • La négativité
  • La mauvaise estime de soi

 

Tu connais déjà toutes ses notions. En général, elles ne font pas que bloquer ton intuition. Elles te gâchent la vie. Et si on décidait de leur accorder moins d’importance.

 

Le doute

 

Le doute c’est cette petite voix à l’intérieur de toi. Celle qui te dit que tu n’y arriveras pas, que tu es nulle, que tu n’as ni la capacité, ni les compétences. Le pire c’est que le doute est dans l’erreur la majorité du temps. Le plus souvent tu y arrives, tu as la capacité et si ce n’est pas le cas, tu as la persévérance pour continuer et y arriver. Le mieux à faire est de ne pas écouter cette voix. Si tu ne peux pas la faire taire, tu peux au moins la contredire. Souvent ça fait des petites joutes verbales dans ma tête : 

Le doute : « Tu n’y arriveras pas ! »

Moi : « Qu’est-ce que tu en sais ? »

L’intuition : « Je sais qu’elle y arrivera ! »

Le doute : « Je n’y crois pas ! »

Moi : « On en t’as pas demandé ton avis ! »

L’intuition : « Je dirai même plus que l’on ne te demandera plus jamais ton avis ! »

Je passe peut-être pour une folle à tes yeux, mais je t’assure que ça me fait du bien. 

 

L’hyper-rationnalisme

 

L’hyper-rationnalisme c’est lorsque tu écoutes plus ta raison ou ta logique que ton intuition. Imaginons que tu aies envie de commencer un art journal, ton intuition te dit que c’est une super idée. Ta raison elle va penser que d’abord tu dois te former au dessin, à la peinture, au collage. Pourtant ton intuition, elle, sait que ce n’est pas la finalité qui compte, mais l’action en elle-même. C’est la création qui te rend heureuse et non pas la beauté du résultat. 

 

 

 

 

 

La négativité

 

La négativité, le pessimisme, se plaindre, geindre ou voir tout en noir. Tout cela à tendance à mettre ton intuition en berne. Comme si elle savait déjà que tu ne l’écouteras pas de toute façon. Être intuitive c’est faire preuve d’optimisme, de positivité. Avoue que ça ne peut faire que du bien. Et si parfois on ne peut pas voir la vie en rose, si on n’arrive pas à voir le positif, alors tâchons d’être à l’écoute de nos émotions et de nos ressentis. C’est ainsi que l’intuition se manifestera. Et tu pourras lier intuition et créativité.

 

La mauvaise estime de soi

 

« Je suis nulle, moche. Je n’ai que des échecs à mon actif. Je ne suis pas capable. Les autres font mieux que moi ». Ces phrases sont les répliques favorites de la mauvaise estime de soi. Heureusement l’estime évolue et peut se transformer. En t’acceptant telle que tu es, en ayant une meilleure image de toi-même,  tu t’offres la possibilité d’être plus intuitive et plus créative.

 

En faisant preuve d’intuition tu vas être à l’écoute de toi et tu auras une meilleure connaissance de ton identité et de ta personnalité. En plus de développer une bonne estime de soi, tu vas aussi booster ton empathie. En connaissant tes ressentis et tes émotions tu seras plus à même de les reconnaître et de les comprendre chez les autres. Il te sera plus facile de te mettre à leur place.

 

 

intuition et créativité

 

 

 

Développer son intuition :

 

Maintenant que nous avons vu ce qui peut bloquer ton intuition, nous allons voir comment la développer : 

  • Donner de la valeur à la créativité
  • Favorisé sa sensibilité et son émotionnel
  • Accepter d’être imparfait
  • Utiliser ses cinq sens
  • Voir avec « l’esprit du débutant »
  • Observer en conscience
  • Faire du sport
  • Trouver son endroit de sérénité

 

Donner de la valeur à la créativité

 

Chaque créativité est bénéfique. Même les créativités du quotidien. Faire la cuisine, trouver une solution à un problème, faire un bricolage réparant etc. Il n’y a pas des créativités « nobles » et des créativités « pauvres ». Ne mets pas de jugement de valeur sur tes créativités. Félicite-toi d’en avoir fait preuve.

 

Favoriser sa sensibilité et son émotionnel pour lier intuition et créativité

 

La société nous apprend à ne pas nous montrer sensibles. Elle voudrait nous faire croire que c’est de la faiblesse. Mais il en n’est rien. Il est bien plus vaillant de faire preuve de compassion, d’empathie et de sensibilité que de faire taire son intuition et de suivre le mouvement sans rien remettre en question. Et si à partir de maintenant on redorait l’image de la sensibilité ? 

 

Accepter d’être imparfait

 

L’être humain est un être imparfait. C’est même l’imperfection qui fait tout son charme. Que la vie serait ennuyeuse si tout était parfait. Déjà parce qu’il n’y aurait aucun problème et donc aucune solution à trouver. Ce serait un monde sans innovation, sans créativité et sans nouveauté. Plutôt déprimant non ? Accepte que l’imperfection fasse partie de toi. Ne serait-ce parce que c’est moins de pression. Célèbre tes erreurs, tes échecs, tes ratages. Ils font partie du charme.

 

Utiliser ses cinq sens pour lier intuition et créativité

 

L’intuition fonctionne aux sensations. Elle a besoin d’informations qui relèvent d’autre chose que de l’expérience et du vécu. Mets tes cinq sens en pratique. En essayant de ne pas trop utiliser la vue. Ferme les yeux, respire et tente d’identifier les odeurs, les bruits et les matières autour de toi. Lors d’un repas, ferme les yeux et concentre-toi sur le goût, sur la texture des aliments et sur les saveurs. De nouvelles émotions vont venir compléter ta sensibilité. Les cinq sens sont essentiels pour lier intuition et créativité.

 

 

créativité et intuiton

 

 

 

Voir avec l’esprit du débutant

 

Cela signifie regarder et faire les choses comme si c’était la première fois. Mets ton expérience et ton savoir de côté et vit l’action comme quelqu’un qui ne sait pas ou ne connaît pas. Tu verras que tu vivras le moment plus pleinement. Se débarrasser de ses à prioris est une excellente façon de développer son intuition.

 

Observer en conscience

 

C’est un peu dans la même veine que l’esprit du débutant. Certaines actions sont tellement quotidiennes que nous avons tendance à les faire automatiquement. Parfois en pensant à autre chose ou en faisant autre chose. Afin d’affiner son intuition et de la rendre plus fine, il est bon de faire ces automatismes en conscience, sans penser à autre chose et en se concentrant dessus. En faisant la vaisselle par exemple, en pliant le linge ou en conduisant même parfois. 

 

Faire du sport

 

La pratique sportive provoque, par ton corps, la création d’une hormone appelée l’endorphine. C’est une hormone qui te fait te sentir bien, apaisée et soulagée. C’est l’environnement idéal pour que ton intuition se développe : te sentir bien. Et même si, sur le moment, la pratique du sport te fait cracher tes poumons, tu verras qu’à la fin d’une séance sportive on se sent comme sur un petit nuage. 

 

Trouver ton endroit de sérénité

 

L’intuition a besoin de calme, de sérénité et d’apaisement pour se développer. Lorsque tu sens que ça ne va pas, que tu es stressée ou que ton quotidien prend trop le dessus, rends-toi dans un endroit serein où tu te sens légère. Pour certaines c’est en forêt, pour d’autres la plage, pour d’autres les musées. A toi de trouver ton coin de sérénité pour recharger tes batteries. 

 

En appliquant tous ces conseils, tu développeras ton intuition et créativité.

Tu es convaincue ? Tu as envie de te lancer dans l’art journal mais tu n’as pas encore trouvé ton carnet idéal ? Découvre ceux de La Sardine Plastique ou fais-le faire sur mesure. 

 

Tu souhaites lire d’autres articles pour booster ta créativité ? Abonne-toi au blog de La Sardine Plastique.

 

 

 

Tu aimeras aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This