Créer à partir d’une rature : 5 exercices

30 Sep 2021

par

5 min

Créer à partir d’une rature 


Est-ce que toi aussi tu as déjà eu envie de déchirer un dessin parce que tu as raté ? Ou d’arrêter d’écrire ton texte parce que tu trouves que la rature en plein milieu gâche tout ? Et si je t’apprenais à créer à partir d’une rature ? Je vais tenter de changer ta façon de la voir. Elle sera un véritable atout pour ta création et va pousser tes limites de créativité dans leurs retranchements.  

D’ailleurs si tu as du mal à accepter le fait de te tromper, de mal faire, si tu penses que faire des ratures est gage d’échec, je t’invite à lire mon article qui redore l’image de l’échec : l’échec est un tremplin

Laisse-toi guider et apprends à sublimer un raté que ce soit dans ton écrit, ton dessin, ta peinture…

Pour cela, je te propose 5 exercices simples à mettre en œuvre. Ils vont t’apprendre à l’accepter et à l’intégrer à ton dessin, ton écrit. 

 

1/ le caviardage


Mais qu’est-ce donc ? Non, cela n’a rien à voir avec le fait de raturer avec du caviar ! 

Le caviardage est simplement le fait de censurer, supprimer une partie d’un texte ou d’une publication avec de l’encre noir. 

Cette méthode est très intéressante car elle te permet de booster ta créativité deux fois plus ! 

Je te suggère d’écrire un premier texte (ou d’en prendre un ancien). Tu peux y raconter tout ce que tu veux : un souvenir, ta journée, un rêve… Une fois que tu as fini cette partie rédaction, prends un feutre noir ou un pinceau avec de la peinture noire et tu vas venir supprimer des mots, phrases ou paragraphes entiers. 

Si tu n’as pas envie d’écrire ou pas forcément d’inspiration à ce moment, tu peux faire cet exercice sur un texte imprimé : article de journal, roman, pièce de théâtre…

Tu peux le faire de plusieurs manières : 

  • soit tu ne censures uniquement des mots ou phrases mais qui permettront de dégager une autre histoire, un poème…
  • soit tu supprimes les passages choisis en faisant en sorte de créer un visuel avec les ratures noires

A toi de voir ce que tu préfères faire, il s’agit de deux orientations bien différentes ! Je pense que je m’amuserai à essayer de réécrire une histoire en supprimant certains passages ! 

 

http://atelierdechoupie.canalblog.com

2/ Exercice de la rature 

Pour cet exercice, je te conseille de choisir une citation ou un mot que tu apprécies particulièrement. 

Note-le sur ta page, mais attention pas dans un coin ni en tout petit. L’idée est que tu partes de cela pour ta création. 

Une fois que c’est fait, je t’invite à la raturer. Mais pourquoi vas-tu me dire ! Cela va être moche, comment je vais pouvoir récupérer cela ? Et bien c’est tout l’objectif de cet exercice : sublimer cette rature ! Elle va devenir l’élément central de ta réflexion !

Pour cela, tu peux choisir de réécrire le mot ou la phrase tout autour avec différentes couleurs et différentes typographies. Tu peux également partir de la rature et en faire une forme irréelle mais que tu trouveras à ton goût. Laisse vagabonder ton imagination et ta créativité !

3/ le laisser-aller 

Le laisser-aller est pour moi un excellent exercice pour apprendre à aimer les ratures ! 

Je l’ai appelé comme ça car c’est ce qui reflète le mieux cette pratique. Je t’explique pourquoi !

Prends ton carnet, et un stylo, feutre, pinceau, crayon de couleur…Le matériel qui te fera envie à ce moment là. 

Ensuite, pose ta mine sur la page et laisse ta main aller où elle le souhaite ! 

N’essaie pas de contrôler ton geste, ni d’orienter la trajectoire pour essayer de faire quelque chose de joli. Cet exercice est vraiment conçu pour que ta créativité parle toute seule. Si tu veux vraiment lâcher prise, tu peux même fermer les yeux !

Quand tu sens que tu as terminé, lève la main et admire les traits que tu as gribouillé. Peut-être ne vas-tu y trouver aucun intérêt ? Aucune beauté ? Alors, tu dois remédier à cela. Prends tout le matériel que tu juges nécessaire pour rendre ce dessin beau : peinture, gouache, papier aluminium…Tu peux aussi colorier une surface, tracer de nouvelles lignes pour créer un motif, les idées sont infinies !

A force de le sublimer, tu trouveras vite cet essai à ton goût ! 

 

 

4/ exercice de la tâche d’encre 

Cet exercice est un peu similaire à l’exercice de la rature. Ce n’est que le procédé initial qui va changer. 

Au lieu d’écrire un mot ou une citation, tu vas faire une tâche d’encre sur ta page. Si tu as beaucoup d’imagination, tu y verras une forme, ton objectif sera de la rendre plus belle afin qu’elle devienne l’élément central de ta page ! 

 Pour y parvenir, tu peux utiliser toutes les techniques et tout le matériel créatif que tu juges nécessaire. 

Cet exercice peut facilement être dupliqué lorsque tu peins ou dessines et fais une bavure. Tu vas penser que cela gâche ton œuvre mais pas forcément. Prends du recul et trouve un moyen pour l’intégrer. Si vraiment tu souhaites la faire disparaître, à toi de faire jouer ta créativité et ton imagination ! Challenge garanti ! 

5/ sublimer une rature dans un écrit

La rature est très présente dans les écrits. 

Tu peux en faire pour plusieurs raisons : 

  • tu t’es trompé sur l’orthographe d’un mot et doit le corriger 
  • tu as écrit un mot / une phrase / un paragraphe mais cela ne te convient pas. Tu souhaites le modifier. 

 

Dans le premier cas, la rature ne va pas booster ta créativité : on corrige et on continue d’écrire. C’est une faute de fatigue ou d’inattention. En revanche, dans le second cas, la rature fait partie de ta réflexion, du processus créatif. J’ai écrit un article dans lequel j’aborde l’échec et le processus créatif pour que tu comprennes bien le cheminement. 

En écrivant, tu t’es rendue compte que tu pouvais aller plus loin dans ton idée ou alors une nouvelle version à germer. C’est très bien et signe que tu es très créative ! Ton cerveau et ton imagination tournent à plein régime ! 

Et oui, car vouloir retravailler un texte, c’est repousser sa créativité toujours plus loin ! 

Tu trouves que tu fais beaucoup de répétitions ? Que tes phrases sont trop longues ou mal écrites ? Tu souhaites ajouter des émotions dans tes textes ? Tous ces questionnements font partie de ta façon de créer. Trouver des synonymes, ajouter des adjectifs qualificatifs pour faire passer des sentiments, trouver un sujet et un thème d’écriture… C’est un travail de longue haleine, qui demande énormément de concentration et que tu veux sans cesse améliorer. 

 

Créer à partir d’une rature, c’est facile !

Tu l’auras compris, ces 5 exercices te seront utiles si tu penses encore que la rature n’a rien à faire dans tes essais. Il existe mille et une façons de la sublimer et de l’intégrer ! Créer à partir d’une rature n’est pas difficile. Le plus dur est de l’accepter mais une fois que tu y seras parvenue, la rature sera un véritable atout pour ta créativité. 

Dans quelque temps, tu la regarderas avec amour et bienveillance !

Dis-moi en commentaire quel exercice tu auras fait et ce qu’il t’aura procuré comme sensation. J’ai hâte de savoir si tu as été fière de ta rature ! 

Maintenant à toi de raturer ! 

 

 

Tu aimeras aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This